Tous les articles par admin

Compte rendu le l’AG 2018 (Le Télégramme du 25/10/18)

Coup de mou pour les dernières régates de La Roche Jaune. Le comité du président Guy Le Costoec tenait son assemblée, samedi. Avec une fréquentation « en baisse de l’ordre de 20 %, une centaine de repas en moins à la grande poêlée et moins de régatiers sur le plan d’eau ».

Le bureau lance une réflexion pour redresser la barre même s’il n’y a pas péril en la demeure. « Les résultats sont à l’équilibre mais les frais fixes (cachets des groupes musicaux) sont incontournables », explique Jean-Yves Le Guillou. Un secrétaire qui rappelle la gratuité de la manifestation.

Une fête nautique le 11 août

La communication sera l’une des pistes à revoir. Elle pourrait évoluer vers une fête nautique. Le bureau entend également optimiser le fonctionnement même si l’organisation avec sa centaine de bénévoles donne satisfaction. À l’étude également, une visualisation en temps réel, sur grand écran, des régates, à l’aide d’un drone.

La prochaine Fête nautique a été fixée au dimanche 11 août. « Le coefficient de marée sera de 51 avec une pleine mer à 16 h 55 », annonce le président, qui se voit plébisciter, ainsi que son équipage, pour un nouveau mandat, avec mission « de faire au moins aussi bien, sinon mieux ».

À noter
Le reportage filmé de la dernière fête sera bientôt disponible sur le site du comité (regateslarochejaune.org).
© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/plouguiel/comite-des-regates-faire-mieux-en-2019-25-10-2018-12116661.php#GVel4ZsXCkwYSowr.99

Compte rendu le l’AG 2018 (Ouest France du 25/10/18)

Samedi soir, l’équipage des Régates de La Roche jaune était à nouveau sur le pont, avec Guy Le Costoëc à la barre.

L’assemblée générale a été marquée par un constat : « La fréquentation touristique a été en baisse de 20 %. » Une première. Cent repas sont restés invendus, quand les autres années, les 500 plateaux étaient toujours insuffisants.

« Une réflexion est menée au niveau de la communication car certains touristes ignorent ce que sont des régates », souligne Jean-Yves Guillou, le secrétaire. Un débat est ainsi mené au sujet de l’affiche, qui pourrait mentionner « Fête nautique et musicale-régates », propose le président.

Les 92 bénévoles ont enregistré, cette année, « seulement une trentaine de bateaux. Où sont passés les voileux ? » La réponse est à chercher dans les cales de mise à l’eau installées dans tous les ports : plus de frais de mise à l’eau, d’entretien ou de location de ponton…

Laissez-vous séduire par ses proportions dynamiques, son design avant-gardiste et ses multiples innovations technologiques.

Une ère nouvelle se confirme dans le monde de la plaisance. Guy Le Costoëc et son équipage doivent s’adapter. La réflexion est ouverte avant les prochaines Régates, prévues dimanche 11 août 2019.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/plouguiel-22220/les-regates-de-la-roche-jaune-n-ont-pas-fait-le-plein-6039372

Mise à l’eau de l’annexe 2018

TOMBOLA 2018 : une ANNEXE en bois

En ce 14 juillet 2018, nous avons effectué la mise à l’eau et testé notre nouvelle annexe, gros lot de notre tombola 2018.
Le certificat de navigabilité a été délivré par le haut comité  de la mer présent pour l’évènement.
Elle est toute blanche, ses mensurations sont les suivantes :

  • longueur 2.16m
  • largeur 1.20m
  • poids 35 kilos
  • son prix, une valeur inestimable.

Cette annexe peut ,demain, être la vôtre. Pour cela un acte simple à accomplir : l’achat de billets de tombola, au prix de 2€ le billet.

Inauguration des Annexes

La Roche-Jaune, le chantier des Régates

© Le Télégramme : http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/plouguiel/la-roche-jaune-le-chantier-des-regates-15-05-2017-11512973.php#euFXbxGjGocXSBm7.99

Mise à l’eau des prames fabriquées cet hiver, par les bénévoles du Comité des Régates, du président Guy Le Costoec (4e en partant de la droite). Elles seront l’une des attractions de la course à la godille des régates du 6 août prochain.

La galerie photos <ICI>

Si Saint-Nazaire est une référence pour ses paquebots, la Roche-Jaune pourrait bien le devenir pour ses prames. À temps perdu, des bénévoles du Comité des Régates fabriquent ces petites barques utiles aux plaisanciers et autres marins, pour rejoindre leur embarcation principale.

Du bel ouvrage

Samedi, à la cale du plus joli petit port du Trégor, cinq de ces annexes ont, pour la première fois, goûté à l’eau salée. Une mise à l’eau qui a été l’occasion pour le président Guy Le Costoec, de réunir les « artistes » qui ont besogné à cette production amateur.

Du bel ouvrage qui aura nécessité « une trentaine de demi-journées à Keraret, dans un atelier mis à disposition par Yves Corbel », raconte le président (Le Télégramme du 29 novembre). « Et pour un coût minimum de 250 € l’unité, alors que dans le commerce, il faut compter au moins 600 € », précise-t-il. Buzuc, Brinnig, Ocarina et les autres (le nom de ces montures) sont destinées à un usage particulier. Avec leur godillon en laiton (échancrure pour caler la godille), ces prames seront l’une des attractions phares des prochaines régates, la fameuse course à la godille. Une Journée festive qui, avec ses chants de marins, son fest-noz, son banquet sur les quais, rassemble chaque année plus de 2.000 personnes.

Cette année, le grand jour est fixé au 6 août. Le gagnant de la tombola pourra repartir, à la godille, avec une prame flambant neuve, que les constructeurs ont différencié des autres par une parure vernie et un nom laissé, à l’appréciation du chanceux.

Comité des régates. Un chantier à Keraret

© Le Télégramme du 29/11/2016

Comité des régates. Un chantier à Keraret

2016-11-29-photo-article-of

Quelques bénévoles du Comité des régates, autour du président, Guy Le Costoec (debout à droite de la prame, qui sert de modèle), s’emploient, le samedi, à construire deux « annexes » (la nº 1 au premier plan) pour les courses à la godille du 6 août.

La course à la godille est une chose trop sérieuse pour qu’on laisse à quelques instances extra-bretonnes le soin d’en décider les règles. Alors, à la Roche-Jaune, village bien connu d’irréductibles « Roc’h Velanistes », les habitants ont décidé de se doter d’une jauge pour une discipline qui est l’une des attractions phare de ces régates traditionnelles.

Prochaine édition le 6 août

Une manifestation qui draine, chaque été, plus de 2.000 personnes, s’il vous plaît, sur les quais du plus joli petit port du Trégor. Pour se préparer à la prochaine édition du 6 août 2017, quelques bénévoles du comité des régates ont temporairement transformé une bâtisse de l’ex-entreprise d’Yves Corbel, à Keraret, en atelier de menuiserie. Le samedi, des mains expertes s’emploient à fabriquer deux « annexes » absolument identiques pour cette fameuse course. Des prames à fonds presque plats en contreplaqué-marine inspirées de celles qui ont, par le passé, fait la gloire de l’entreprise guingampaise Guindé. En dehors de la compétition, elles serviront de bateaux de servitude durant la manifestation. « On en a pour 250 € de matériaux en tout alors que, dans le commerce, une prame revient au moins à 600 € l’unité », précise le président, Guy Le Costoec, pendant que ses copains scient, grattent, poncent ou collent. Restera, par la suite, à trouver des noms à ces sympathiques embarcations. Un prétexte pour le maître de cérémonie de réunir ses troupes autour de quelques saveurs pétillantes.